Filiation de l'Atelier Officiel de Gravure en taille-douce HENRIQUEL-DUPONT

Publication Auteur
Novembre
2015
Christophe SAMOYAULT - MULLER
dit " Mannix "
Archiviste

L’article publié ce mois-ci se rapporte à l’affiliation de l’unique atelier de Gravure en taille-douce de l’École des Beaux-Arts.

École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de PARIS.
Atelier Officiel(1) de Gravure en taille-douce créé en 1863
(Décret Impérial du 13 novembre 1863)


HENRIQUEL-DUPONT / JACQUET / LAGUILLERMIE / DEZARROIS / PENAT /
CAMI / LAGRANGE /GRANIER




La Gravure en  taille-douce est une des techniques de gravure en creux sur plaque de cuivre s’opérant avec une presse composée de deux rouleaux superposés qui obligeront le papier à venir chercher l’encre dans les tailles du cuivre en passant au milieu de ces mêmes rouleaux, sous une pression de l’ordre d’une tonne.
Les principaux procédés de la taille-douce sont notamment le burin et la pointe-sèche.

  • Le burin : à l’aide d’une tige d’acier tranchant (le burin), le graveur va creuser plus ou moins profondément le cuivre d’arrière en avant, arrachant des copeaux de métal.
  • La pointe-sèche : Le graveur, à l’aide d’une pointe d’acier en forme de crayon, griffe son cuivre d’avant en arrière (sens inverse du burin). Le métal n’est pas enlevé mais seulement repoussé laissant des « barbes » conservées ou non par le graveur pour l’impression.



Louis-Pierre HENRIQUEL,
dit HENRIQUEL-DUPONT

(1797 – 1892)
- 3ème Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1818.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1864 à 1892.
Portrait_Buste_Henriquel-DUPONT.jpg
(2)

Louis-Pierre-HENRIQUEL_Portrait -Antoine-Marie-CHENAVARD.jpg

Gravure en 1839 par HENRIQUEL-DUPONT de l’architecte Antoine-Marie CHENAVARD (1787 – 1884)
Collection École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

Jules JACQUET
(1841 – 1913)
- Élève d’HENRIQUEL-DUPONT / 1er Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1866 ex-aequo avec LAGUILLERMIE (voir ci-dessous).
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1892 à 1913.
Portrait_Jules-JACQUET.jpg

Portrait-Recamier_Jules-JACQUET.jpg

Gravure en 1877 par Jules JACQUET de Madame RÉCAMIER d’après une peinture de Jacques-Louis DAVID,
Collection Musée du Louvre.

Auguste LAGUILLERMIE
(1841 – 1934)
- Élève de FLAMENG et de BOURGUEREAU / 1er Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1866 ex-aequo avec JACQUET (voir ci-dessus).
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1913 à 1929.
Portrait_Auguste-LAGUILLERMIE.jpg

Auguste-LAGUILLERMIE_Venus.jpg

« Vénus », huile sur toile par Auguste LAGUILLERMIE.

Antoine DEZARROIS
(1864 – 1939)
- Élève d’HENRIQUEL-DUPONT de GEROME et de LEVASSEUR / 1er Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1892.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1929 à 1934.
Pas de Portrait

Antoine-DEZARROIS_La-verite.jpg

« La Vérité », gravure par Antoine DEZARROIS d’après une peinture de Paul BAUDRY (1828 – 1901).
Collection Musée du Luxembourg.

Lucien PÉNAT
(1873 – 1955)
- Elève de JACQUET et de BONNAT / 1er Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1902.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1934 à 1944.
Autoportrait_Gravure_Lucien-PENAT.jpg

Lucien-PENAT_Tete-de-jeune-femme-a-Rome.jpg

« Tête de jeune femme à Rome » / 1902, fusain, sanguine sur papier (30,8 x 27,5 cm).
Collection Musée de Montluçon.

Robert CAMI
(1900 – 1975)
- Elève de WALTNER et de SIMON / 1er Grand Prix de Rome de Gravure en taille-douce en 1928.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1945 à 1970.
Portrait_Robert-CAMI.jpg

Robert-CAMI_Encore-un-instant-de-bonheur.jpg

« Encore un instant de bonheur », gravure par Robert CAMI.

Jacques LAGRANGE
(1917 – 1995)
- Elève de SABATTÉ et de PENAT.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1970 à 1978.
Portrait_Jacques-LAGRANGE.jpg

Jacques-LAGRANGE_Trois-personnages-a-table.jpg

« Trois personnages à table», lithographie par Jacques LAGRANGE.

Jean-Marie GRANIER
(1922 – 2007)
- Elève de CAMI et de GALANIS.
- Prix de la Casa de Velàzquez en 1950.
- Chef d’atelier de Gravure en taille-douce de 1978 à 1987.
Portrait_Jean-Marie-GRANIER.jpg

Jean-Marie-GRANIER_Gravure_La-cuadrilla.jpg

« La cuadrilla», gravure par Jean-Marie GRANIER.

Notes


(1) L’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts est divisée en trois sections, à savoir Peinture, Sculpture et Architecture.
A la section de Peinture se rattachent la Gravure en taille-douce, la Gravure à l’eau-forte, la Gravure sur bois et la Lithographie. A la section de Sculpture, se rattache la Gravure en médailles et en pierres fines.
Le chef d’atelier (ou Patron) de ces ateliers dits  « officiels » est nommé et rémunéré par l’Etat.
Voir la « brève historique » de juin 2015. (retour)

(2) Buste en bronze de Louis-Pierre HENRIQUEL-DUPONT exécuté par le Sculpteur Jules CAVELIER (1814 - 1894) se trouvant à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de PARIS. Concernant Jules CAVELIER voir la « brève historique » de novembre 2014. (retour)